administratif web

Données administratives utiles à la prise en charge kiné du cancer du sein

Il est souvent compliqué de se retrouver dans la nomenclature kiné. Nous allons essayer de vous présenter les informations qui pourrait être utiles à votre prise en charge.

Pour être dans le cadre INAMI, toute séance de kiné doit être prescrite par un médecin, quel qu’il soit. Certaines prises en charge, telle que l’endermologie, des massages ou des rendez-vous d’informations peuvent également être proposées mais sortent alors du cadre INAMI et n’offrent pas de remboursement de la part des mutualités. Il faut également vous assurer du conventionnement ou non de votre kinésithérapeute, qui engendrera des frais supplémentaires.

Pour les séances de kiné, un cadre est fixé concernant le nombre de séances : celles prescrites par un médecin peuvent être illimitées. Par contre, le remboursement par votre mutualité est soumis à des règles précises que nous vous expliqueront ci-dessous.

Voici un récapitulatif des différentes prises en charge possible en kiné pour un accompagnement du cancer du sein :

1.     Pathologie courante :

De manière générale, comme toute autre personne, vous avez droit à 18 séances pour 3 pathologies courantes différentes (par exemple : cicatrice du sein, entorse de la cheville et épicondylite). Lorsque vous avez réalisé 18 séances, votre kiné devra faire une demande de deuxième ou troisième pathologie courante avec une copie des prescriptions : celle(s) déjà réalisée(s) et celle qui va débuter. Il est donc utile et nécessaire de garder vos prescriptions et de faire le décompte de ce que vous utilisez.

Chez un kiné conventionné, les tarifs sont fixés à 31€ pour première séance, 25€ de la 2ème à la 9ème séance puis à 22.26 € de la 10ème à la 18ème.

Le kiné est toujours soumis à la prescription médicale. Si votre mutualité refuse un remboursement ou si vous dépassez les 18 séances pour une même pathologie, vous gardez le droit de les faire mais votre remboursement du tiers payant sera moindre.

+ ajouter lien formulaire de demande de 2eme patho

2.     Suite à une chirurgie du cancer du sein : Pathologie aiguë (Fa) :

Dans le cadre d’une chirurgie mammaire, votre kiné pourra faire une demande de prise en charge « Fa » qui vous donne droit à 60 séances sur l’année pour cette pathologie. Cette demande doit être faite dans les 6 mois maximum qui suivent votre chirurgie et nécessite que le chirurgien note son code opératoire sur sa prescription. Si cela n’est pas fait, vous pouvez commencer votre prise en charge chez votre kiné en pathologie courante et faire cette demande par la suite.

Cet accord pour 60 séances ne vous engage pas à les utiliser mais vous donne accès à leur remboursement dans l’année qui suit la demande.

Chez un kiné conventionné, les tarifs sont fixés à 25€ de la première à la 20ème séance puis à 22.26 € à partir de la 21ème.

3.     En cas de lymphœdème :

La prise en charge du lymphœdème peut démarrer sur une prescription de pathologie courante « classique » (18 séances). Si l’œdème est important, le kinésithérapeute pourra faire une demande soit de pathologie chronique (Fb), soit de pathologie lourde (complétée par votre médecin spécialiste avec les mesures annexées au dossier) :

3.1.         La pathologie Fb :

–        Le kiné va prendre des mesures des circonférences de vos deux bras. Si la différence entre les deux bras est supérieure à 5%, vous aurez droit à 60 séances (30 ou 45 minutes) par an, pendant trois années, incluant celle en cours.

–        Coût : 22.26€ par séance de 30 minutes

3.2.         Pathologie lourde :

–        Démarches à faire : Cette demande doit être faite par un médecin spécialiste. Dans le cadre du lymphœdème, si la différence entre les deux bras est supérieure à 10%, vous aurez droit à un nombre plus grand de séances, fixé par le médecin conseil.

–       Coût : 22.26€ pour 30 min et possibilité de traitement de 45 min à 1h, incluant de la pressothérapie (en complément du drainage manuel et du bandage multicouche

3.3.         Prise en charge multidisciplinaire intensive :

Si vous souffrez d’une forme grave de lymphœdème nécessitant de nombreux soins, vous pouvez bénéficier d’une prise en charge par des centres multidisciplinaires, couverte par votre mutualité. Ces centres vous proposeront un examen diagnostique, une phase de traitement intensif dans le centre (quelques jours consécutifs) et un suivi de l’état de votre lymphœdème après le traitement dans le centre en vue d’une évolution optimale de votre affection.

Notez que vous devez avoir été orienté vers le centre par votre médecin généraliste ou par un médecin spécialiste qui traite votre lymphœdème.

Centres multidisciplinaires :

–        Namur CHU UCL Namur – Site de Godinne | Avenue Thérasse 1 5530 YVOIR

–        Vlaams-Brabant – UZ Leuven – Campus Pellenberg | Weligerveld 1 3212 PELLENBERG

Toutes ces règles administratives sont compliquées… mais partez du principe que dès que vous obtenez une prescription médicale pour des soins de kinésithérapie, vous avez accès à la prise en charge chez votre kiné. Par la suite, ce thérapeute évaluera avec vous les démarches à faire auprès de votre mutualité.

Nous restons également disponibles pour répondre à vos questions pratiques si vous le souhaitez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez cet article

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on print
Share on email

Restons connectés !

Copyright 2021 © Ingrid de Biourge | All rights Reserved.